Retour

Le fOrum culture dit NON à No Billag

Publié le Mercredi 10 janvier 2018



Le 4 mars 2018, le peuple suisse devra se prononcer sur l’initiative dite « No Billag ». Le fOrum culture, l’association qui fédère les acteurs culturels du Jura bernois, du canton du Jura et de Bienne, appelle à voter contre cette initiative qui promet de supprimer la redevance perçue par la Confédération pour soutenir les médias audiovisuels en Suisse.      

La suppression de cette taxe n’est que la pointe affriolante de l’iceberg de cette initiative qui vise, ni plus ni moins, à supprimer le service public radio et TV en interdisant à la Confédération de subventionner les médias audiovisuels, pour les privatiser selon les modifications demandées par les initiants de l’article 93 de la Constitution fédérale : 

3 La Confédération met régulièrement aux enchères des concessions de radio et de télévision.  
4 Elle ne subventionne aucune chaîne de radio ou de télévision. Elle peut payer la diffusion de communiqués officiels urgents. 
5 Aucune redevance de réception ne peut être prélevée par la Confédération ou par un tiers mandaté par elle.       


La disparition de subventions publiques ne mettrait pas uniquement en péril les chaînes nationales de la SSR, mais aussi 13 télévisions et 21 radios régionales. Sur le territoire du fOrum culture, cela signifierait la disparition des chaînes de télévision TeleBielingue et Canal Alpha, ainsi que celle des radios régionales Canal 3, RJB, RFJ et Grrif.  

En plus de tous les arguments en faveur d’un rejet de l’initiative « No Billag » relevant de l’importance du rôle essentiel des médias audiovisuels dans la cohésion nationale, de la mise en danger du fragile équilibre entre les quatre régions linguistiques de notre pays, de la perte de contrôle sur la qualité et l’objectivité de l’information et de la suppression de plus de 13’000 postes de travail, le fOrum culture tient à souligner l’importance spécifique du service public des médias audiovisuels pour les acteurs culturels de sa région périphérique. Sans le relais des médias radio et TV régionaux et nationaux, les artistes, les organisateurs de spectacles, les musées et les galeries d’art de la région perdraient considérablement en visibilité et auraient encore plus de mal qu’à présent à se faire connaître et à attirer leur public. Cet isolement médiatique irait à l’encontre de tous les efforts fournis depuis des années par les cantons de Berne et du Jura, comme la création du réseau du fOrum culture, pour ouvrir les portes du marché national et international aux acteurs culturels régionaux.   

Le fOrum culture tient également à souligner que la disparition de la SSR et des médias audiovisuels régionaux priverait bon nombre d’artistes d’une part non négligeable de leurs revenus, obtenus par le versement des droits d’auteurs sur les musiques, les textes et les images qu’ils créent pour la radio et la télévision, ainsi que par leur participation en tant qu’acteur, metteur en scène, scénariste, décorateur, costumier ou technicien à des productions de séries télévisées, de cinéma ou d’événements culturels importants, tous soutenus par la SSR.    

Au nom des acteurs culturels du Jura bernois, du Jura et de Bienne, le fOrum culture vous remercie de voter et de faire voter NON à « No Billag » le 4 mars. Nous vous encourageons également à signer l’appel qui a déjà reçu le soutien de plus de 8'000 créateurs culturels

Télécharger ici le communiqué en pdf